Je vais quitter certains réseaux sociaux...



Si tu as 5 à 6 min devant toi, je t'invite à lire mon nouvel article! Belle lecture à toi.


Ma décision est très personnelle et ne concerne que moi.

(Enfin pour l'instant 😜 car depuis que j'ai annoncé mon départ progressif des réseaux sociaux, j'ai reçu des dizaines de messages d'amies me disant qu'elles comptaient faire de même ou qu'elles aimeraient l'envisager.)


Il y a quelques semaines, j'ai annoncé mon départ d'Instagram en expliquant que j'allais continuer sur ma lancée avec Facebook et ensuite Messenger dans un second temps.


( J'expliquerai, un peu plus bas, pourquoi la transition se fait en douceur et par étape 😉 avec Fb)



Je n'utilisais que très peu Instagram donc la transition a été très rapide et très courte.


Pourtant, depuis plusieurs années, on m'a fortement recommandé d'utiliser et d'alimenter mon compte Instagram. On m'a souvent dit que c'était Le réseau social indispensable et que je n'aurai pas le choix que de "m'y mettre" pour "réussir" à me faire connaître et à être "visible" professionnellement.

Je me suis forcée à l'utiliser, j'ai créé des posts, des "storys", des lives. J'ai partagé des évènements professionnels et personnels et je me suis vite rendue compte que j'agissais contre ma volonté.


A chaque nouvelle publication, je sentais que ce n'était pas instinctif donc j'ai délaissé ce réseau.

J'ai vite réalisé que mes posts personnels engendraient plus d'intérêt, de "vues" et d'effervescence que mes posts "pro". Bilan intéressant !🤔


Revenons à la base...

Quand j'ai commencé à utiliser Instagram, mon but était d'augmenter ma visibilité sur le plan professionnel, non pas pour me faire de nouveaux "amis"!

J'ai vraiment tout ce qu'il me faut à ce sujet! Je n'arrive même pas à appeler tous mes proches régulièrement tellement j'en ai aux 4 coins de la planète !

(Merci les ami.e.s d'aimer autant voyager et d'habiter à l'autre bout de la Terre 🙏🌍🤣)


J'ai de la famille et des ami.e.s presque partout, c'est phénoménal !!

En France, en Espagne, en Suisse, au Royaume-Uni, en Belgique, en Ukraine, au Canada, aux USA, en Australie, à Hongkong, à Tahiti etc...la liste est très longue!


Bon, je me disperse, désolée je me recentre 👌🏻!


Donc pour résumer, Instagram ne me correspond pas. Cet outil ne m'a absolument pas servi pour augmenter ma clientèle.

J'ai surtout été contactée par ce biais, pour répondre à de nombreuses de femmes qui étaient intéressées par le métier de doula et qui souhaitaient se former.

J'ai passé de longues heures à répondre aux messages, aux mails, aux textos, à échanger au téléphone et à proposer des rencontres.


Je ne regrette pas d'avoir répondu à toutes les interrogations de ces femmes et d'avoir pu les guider pour leur permettre de faire des choix éclairés...

Je suis également très heureuse d'avoir réussi à dire "STOP" après ces quelques années de sollicitations! C'était trop chronophage et épuisant pour moi.

Il existe des centres de formation au métier de doula, désormais je les oriente vers ces organismes quand je suis contactée.


Donc Instagram bye bye ! C'est une bonne chose de faite!



Prochaine étape Facebook !💪🏻👌🏻


Ce réseau social est un système très complexe! Si je mets autant de temps à quitter ce réseau c'est qu'il y a plusieurs explications !

Je l'utilise quotidiennement depuis plus de dix ans.

J'y ai créé des groupes, des pages, des espaces de dialogue avec la planète entière j'ai l'impression 😂

J'y ai partagé ma vie privée, des évènements très intimes, je pense avoir vécu toutes les émotions qui existent à travers cette plateforme.

Cela m'a permis de faire de belles rencontres et de retrouver des proches 🤗 !

Une fois de plus je ne regrette rien !


Tu te poses peut-être la question "alors pourquoi elle veut quitter ce réseau 🤔!?"


J'ai eu plusieurs déclics depuis quelques années.


Le premier déclic : c'est chronophage!


J'y passe des heures et des heures quotidiennement !

Au plus j'y passe du temps au moins je suis satisfaite car j'en veux toujours plus.

Je ne veux plus agir machinalement en glissant mon index sur l'écran de mon téléphone pour lire les posts et visionner les vidéos de mes "amis fb".

Je n'en peux plus d'être "bombardée" d'informations et de désinformations que je ne choisi pas et qui, finalement, ne m'apportent que très peu de bénéfices comparés au temps écoulé.


Le deuxième déclic : c'est addictif!


Je supporte difficilement me sentir dépendante de quelque chose ou de quelqu'un.

Les éléments déclencheurs ont été nombreux et merci à eux pour ces prises de conscience qui m'ont bien aidées.


- Quand j'ai réalisé que, dès mon réveil, je pensais à ce réseau, avant même de m'étirer et de poser mes pieds par terre. J'étais impatiente de voir combien j'allais avoir de " vues " ou de " j'aime" sur mes posts. Je me suis dis, "faut arrêter le délire, là !"


- Quand je me suis vue prendre mon téléphone pour aller aux WC, juste pour " aller sur Fb " alors que je venais de passer beaucoup de temps sur les réseaux ! Je me suis moquée de moi-même😂 !

Je me suis dis " c'est incroyable comme j'ai l'impression d'être un robot qui est tombé dans le panneau et qui réagit "bêtement" à des stimuli pensés et étudiés pour manipuler la population qui l'installe dans son téléphone"


- Quand je me suis aperçue que, lors de balades, je réfléchissais d'abord aux photos que j'allais prendre et partager sur Fb en anticipant le nombre de "vues" et de réactions que ces photos pourraient susciter plutôt que de vivre et savourer l'instant et les partages "réels" avec mes proches, j'ai dis "STOP" !

J'ai dépassé mes limites, en terme de dépendance et de temps d'utilisation !


Troisième déclic : le groupe Meta et ses futurs metavers.

Quand j'ai lu l'annonce de son concepteur (M.Z) à propos de sa volonté de créer des metavers pour permettre de vivre dans le "tout virtuel" d'ici quelques années, c'était la goutte d'eau qui a fait déborder mon vase d'acceptation !


Je vous invite à creuser le sujet si vous souhaitez en savoir plus sur ce concept car il est tellement vaste et hallucinant que je ne veux pas ajouter d'eau à son moulin.


À la suite de ces annonces et de mes recherches et lectures sur le sujet j'ai ressenti beaucoup de peur, d'incompréhension et de colère !

J'ai observé tout celà et j'ai analysé...

C'était très intéressant ! Que de riches expériences! 🙏🤗


Je me suis demandé ce que Fb m'apportait vraiment !? Professionnellement et humainement parlant. Et les réponses ont été claires !

Ce n'est pas Fb qui m'aide à travailler. Ce n'est pas Fb qui me permet de me sentir heureuse et épanouie chaque jour. Ce n'est pas Fb qui m'apporte des client.e.s.


Les femmes et les familles qui me contactent pour être accompagnées me trouvent grâce au "bouche à oreille" et aux recommandations, grâce à l'annuaire des doulas de France et grâce à mon site Internet.


Malgré tout, je reconnais que Fb a été un tremplin dans la création de partenariats professionnels et merci à cet outil pour celà.

J'ai bien conscience que rien ne peut être intégralement parfait ou complètement pourri.

J'ai mesuré tout ce que Fb à facilité en terme d'espaces de partages et de transmissions entre les membres mais je pense que chaque outil a une durée d'utilisation et il est temps pour moi de renouveler mes réseaux et moyens de communication.



Ce blog, via mon site internet, me permet de créer un nouvel espace de dialogues et de partages en ciblant mes sujets et en diminuant les flux d'informations.


Mon cerveau est déjà très actif sans stimuli alors imaginez avec les réseaux sociaux 😜😂

J'ai vraiment besoin de calmer toutes ces stimulations extérieures pour rester centrée sur le moment présent, sur mes projets et ma famille.



Quatrième et dernier déclic : c'est anxiogène!


Cela fait plusieurs années que je ne regarde plus les chaînes d'informations qui partagent (presque) que de fausses informations, des trucages et qui choisissent de véhiculer le contrôle, la peur, le danger et les drames.

Malheureusement, j'ai été contrainte de voir et d'entendre des informations qui ne m'intéressaient pas, qui étaient hyper stressantes et anxiogènes via fb essentiellement.

Je ne suis pas d'accord avec ce principe de "balancer" tout et n'importe quoi sans avoir un libre arbitre et sélectionner ce que l'on veut.

Une raison de plus pour sortir de ce programme qui me dérange chaque jour de plus en plus.


Quand je veux m'informer sur un sujet, j'aime faire des recherches, trouver différentes sources et les croiser. Ensuite, j'aime multiplier les points de vue pour avoir un avis dans son ensemble.

Si chaque sujet pouvait faire l'objet de prise de recul et d'analyse celà éviterait toutes les dérives extrémistes que nous vivons depuis quelques années.



Voici une proposition:


Tu ne sais plus comment te positionner et tu te sens perdu.e dans tes choix concernant les réseaux sociaux? Tu as envie d'y voir plus clair?


Analyse chaque réseau social individuellement et pose toi ces quelques questions :


- " Pourquoi est-ce que j'utilise ce réseau social (en le nommant)?

A quoi me sert-il? Qu'est- ce qu'il m'apporte dans ma vie professionnelle et/ou personnelle ?"

Si ta réponse a du sens et est cohérente avec qui tu es alors tout va bien.👌🏻

Si ce n'est pas le cas, bienvenue dans un nouveau processus de transition 😉😁


- " Est- ce que je pourrais me passer de ce réseau social?

Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?

Tes réponses t'aideront à épurer tes doutes et à faire la balance entre le temps investi / les bénéfices.


Je tiens à remercier mon pti bonhomme pour ces nombreuses remarques à propos de mon temps d'utilisation parfois élevé sur mon téléphone.

C'est en partie grâce à lui que mes prises de conscience se sont multipliées depuis dix ans 🙏❤️🤗 et que j'ai choisi d'ajuster et de diminuer ma durée d'utilisation sur les écrans.


Merci pour ta lecture et n'hésites pas à commenter ce post s'il t'interpelle ?


Chaleureusement 💓


Aline












55 vues3 commentaires